Tout comme le droit à une vie décente, il y a aussi un droit légitime à quitter celle-ci dans les conditions de dignité exprimées à travers ses souhaits.

 

Formuler ses dernières volontés, c’est agir aujourd’hui avec sa liberté de conscience et de choix, pour le respect et le devenir de son corps.

 

A savoir, le Code civil accorde ainsi une primauté absolue aux dernières volontés, comme indiqué par le texte de Loi ci-après.